LA COMPOSITION D'UN BILAN FINANCIER


Pour analyser une société, il faut généralement décortiquer ses états financiers. Ces documents, qui sont fréquemment publiés par les entreprises, sont composés de :

  • un bilan pour représenter la situation financière de l’entreprise
  • un compte de résultat pour exposer le résultat de l’exercice courant (bénéfice ou perte)
  • un tableau des flux de trésorerie pour analyser les flux générés par l’exploitation, le financement et les investissements de l’entreprise

Aujourd’hui, nous allons nous intéresser au bilan.

La lecture d’un bilan peut faire peur aux investisseurs novices. Pourtant, cet exercice est nécessaire pour évaluer l’état patrimonial d’une entreprise.

Ce document comptable est particulièrement utilisé par les investisseurs dans la valeur pour estimer la valeur intrinsèque (réelle) d’une entreprise.

Même s’il vous reste de mauvais souvenirs des cours de comptabilité dans votre jeunesse, n’ayez crainte. Ce billet est une version allégée et simplifiée de ce document comptable intéressant.

Le bilan en quelques mots

Le bilan est un tableau en 2 colonnes représentant l’état patrimonial d’une entreprise à un instant donné. En le lisant, vous en apprendrez beaucoup sur sa situation financière.

Actif (emplois)Passif (ressources)
Actif immobilisé
Immobilisations corporelles
Immobilisations incorporelles
Immobilisations financières
Capitaux propres
Capital social
Réserves
Résultat de l’exercice
Provisions pour risques et charges
Actif circulant
Stocks
Créances clients
Valeurs mobilières de placement
Trésorerie
Dettes
Emprunts obligataires
Emprunts bancaires
Dettes fournisseurs
Dettes fiscales

Une entreprise a besoin de ressources pour exister. Ces ressources sont exposées dans la colonne de droite du bilan intitulée passif.

La colonne de gauche quant à elle contient l’actif qui traduit comment sont utilisées les ressources pour faire fonctionner l’entreprise.

L’actif est forcément toujours égal au passif dans un bilan : les ressources qui ont été injectées dans l’entreprise au passif doivent forcément se retrouver dans un poste de l’actif.

Nous allons maintenant détailler le contenu de ces deux colonnes du bilan.

L’actif

L’actif se compose de 2 catégories : l’actif immobilisé et l’actif circulant. Plus les actifs se trouvent vers le bas du tableau, plus ils sont liquides (transformables rapidement en argent).

L’action immobilisé

L’actif immobilisé représente les emplois long terme, qui vont subsister quelques années, constituant ainsi l’outil de travail de l’entreprise.

Ainsi, nous allons y retrouver :

  • les immobilisations corporelles (que l’on peut toucher physiquement) comme les bâtiments, les terrains, les matériels industriels, …
  • les immobilisations incorporelles (sans structure physique) comme les brevets, les marques,
  • les immobilisations financières comme les participations au capital d’autres entreprises ou bien des prêts qu’elle a octroyées

L’actif circulant

L’actif circulant est constitué des actifs restants moins d’un an dans l’entreprise :

  • les stocks de l’entreprise qui comprennent les matières premières, les produits semi-finis et bien sûr les produits finis
  • les créances clients représentent l’argent que les clients doivent lorsqu’ils ne payent pas comptant. Ces créances ne rapportent pas d’intérêts à l’entreprise, car ce sont des facilités de paiements pour les clients sur 1, 2 ou 3 mois généralement
  • les valeurs mobilières de placements sont les excédents de trésorerie placées par l’entreprise sur un horizon de moins d’un an
  • la trésorerie est constituée des sommes d’argent disponibles dans les caisses et en banque

Le passif

Le passif se compose de 2 catégories : les capitaux propres et les dettes. Plus les éléments du passifs se trouvent vers le bas du tableau et plus ils sont exigibles rapidement.

Les capitaux propres

Les capitaux propres représentent les ressources stables de l’entreprise. On y retrouve :

  • le capital social c’est à dire l’argent apporté par les actionnaires. On peut le voir comme une dette envers les actionnaires mais qui ne sera remboursée que lorsque l’entreprise fermera
  • les réserves qui représentent l’argent non distribué (aux actionnaires ou réinvestis) lors des résultats des précédents exercices
  • le résultat de l’exercice actuel : bénéfice ou perte réalisé lors de l’exploitation de l’entreprise sur le dernier exercice (durée d’un an)

Les provisions pour risques et charges

Par prudence, l’entreprise peut choisir de diminuer le résultat de l’exercice courant par une provision au passif si elle juge qu’il existe une forte probabilité qu’une charge non encore comptabilisée intervienne.
Par exemple, si un client ne payera vraisemblablement pas sa créance, ou bien qu’une machine nécessite une coûteuse réparation.
Dans ce cas, l’entreprise prévoit le montant de cette charge au passif dans cette catégorie.

Les dettes

Les dettes représentent l’argent qui a été prêté par des tiers et qui devront être remboursées à long terme comme à court terme.

  • les emprunts obligataires* qui sont les emprunts contractés directement sur les marchés financiers
  • les emprunts bancaires* qui sont les emprunts contractés auprès des organismes de crédits comme les banques
  • les dettes fournisseurs représentent l’argent que l’entreprise doit à ses fournisseurs lorsqu’elle ne les paye pas au comptant
  • les dettes fiscales envers l’Etat principalement (impôts, TVA, …)

* Les emprunts obligataires et bancaires sont porteurs d’intérêts que l’entreprise devra payer aux créanciers.

Le mot de la fin

Dans ce billet, nous avons détaillé les différentes parties du bilan afin d’avoir une vision générale des informations s’y trouvant.
C’est une première étape nécessaire avant de se consacrer à son analyse.

Prochainement, je vous expliquerai comment analyser les informations s’y trouvant afin d’investir au mieux.

Enfin, si vous voulez comprendre comment évolue un bilan pendant la vie d’une entreprise, 


Commentaires : Laissez un commentaire

* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.